Tables rondes : le Cycle Faire de la bande dessinée

Auto-édition, statut d’auteur, pratique hors du livre  : questions pragmatiques

Le SoBD consacre cette année l’un de ses quatre cycles de rencontres aux questions pratiques dans la bande-dessinée. Statut, rémunération, auto-édition… Nous allons, à travers ce cycle, essayer de comprendre et de trouver des réponses aux questions que peuvent se poser, notamment, les artistes en herbes qui veulent se lancer dans une carrière professionnelle.

Auteurs et autrices de bande dessinée : situation et perspectives

[Salle 2] Dimanche 8 décembre 2019 – 14h30 à 15h30

La situation des auteurs de bande dessinée est un sujet d’actualité, la période étant marquée par plusieurs phénomènes, dont la plus grande difficulté des artistes est celle de vivre des livres qu’ils produisent. À l’attention de ceux souhaitant s’engager dans la bande dessinée, cette table ronde se penchera sur les sources de revenus des auteurs, et sur les perspectives d’évolution de la profession. On y parlera notamment de droits collectifs, de la vente en direct d’originaux, du crowdfunding… en multipliant les points de vue (auteur, éditeur, libraire…).

Avec :

Benoît BaraleAuteur des fanzines Ane, du Journal de Benoît (sous le pseudonyme de BSK), et d‘une dizaine d’albums, dont la Bande Dessinée ou comment j’ai raté ma vie
Paul CaraliFondateur de la revue Psikopat et des éditions du Zébu, il est l’auteur notamment des Odeur de brûlé et des Kolossales Rigolades
Sylvain InsergueixAncien éditeur et fondateur de la célèbre librairie de BD Impressions à Enghien-les-Bains. Membre du comité de pilotage du SoBD et animateur de la rencontre
Jeanne PucholAutrice, artiste, membre du comité de pilotage du SoBD et animatrice de la rencontre

Le modèle (économique) de l’auto-édition

[Salle 2] Dimanche 8 décembre 2019 – 15h30 à 16h30

La production en propre des ouvrages, leur vente et leur distribution est une pratique fréquente et ancienne dans la bande dessinée, où elle est bien plus valorisée que dans le champ de la littérature. C’est que la fabrication de l’objet livre est un travail apprécié par les artistes. De plus, l’auto-édition ouvre des perspectives qui peuvent être fermées auprès des éditeurs en place. Dans le prolongement de la table ronde précédente, cette rencontre proposera des retours d’expérience sans éviter les questions d’ordre financier (combien coûte l’auto-production d’un livre ? est-il possible de vivre de l’auto-édition ?).

Avec :

Benoît BaraleAuteur des fanzines Ane, du Journal de Benoît (sous le pseudonyme de BSK), il a également publié des comics au sein de sa structure, l’Association Hi-Han.
Paul CaraliFondateur de la revue Psikopat et des éditions du Zébu, il est l’auteur notamment des Odeur de brûlé et des Kolossales Rigolades
Laurent LolmèdeArtiste de bande dessinée, édité chez Alain Beaulet et aux Crocs électriques, également actif en auto-édition.
Sylvain InsergueixAncien éditeur et fondateur de la célèbre librairie de BD Impressions à Enghien-les-Bains. Membre du comité de pilotage du SoBD et animateur de la rencontre

La Bande Dessinée hors du livre

[Salle 2] Dimanche 8 décembre 2019 – 16h30 à 17h30

La bande dessinée peut n’être qu’une pratique artistique parmi d’autres, l’artiste étant ouvert, à la manière des plasticiens, à de nombreuses autres disciplines. On connaît les sculptures et les peintures détournées de Florence Cestac, les installations et les films de Marc-Antoine Mathieu, le travail de graphiste de Joost Swarte, la peinture de José Roosevelt ou de Dominique Goblet. Outre la diversification des modes de création, la pratique de l’artiste de bande dessinée hors du livre lui permet de multiplier ses sources de revenus potentielles. On évoquera à cette occasion le principe de l’exposition, passage obligé de l’auteur d’aujourd’hui. Témoignages.

Avec :

Laurent LolmèdeArtiste de bande dessinée, édité chez Alain Beaulet et aux Crocs électriques, à l’intiative de nombreuses expositions collectives du mouvement soubockiste.
Elsa AbderhamaniArtiste de bande dessinée également active en vidéo. A participé à la dernière édition du salon d’Art Contemporain de Montrouge.
Thierry LemaireJournaliste, éditeur de Cases d’histoire, membre du comité de pilotage du SoBD et animateur de la rencontre