[Salle 2] Samedi 7 décembre 2019 – 16h00 à 17h00

Dans les littératures graphiques, comme dans d’autres, il est parfois de bon ton d’opposer le genre et l’expérimental. D’un côté, on trouverait les travaux stéréotypés, répondant à des catégories populaires : le western, l’aventure, la SF, le policier, etc. De l’autre, la création libérée de schémas éculés. Le questionnement de cet antagonisme peut être soulevé judicieusement à propos de la bande dessinée polonaise, qui pratique les deux registres, mais dont les artistes, ayant pour nombre d’entre eux été formés à l’école des beaux-arts, approchent la production de genre avec un bagage dont ne disposent pas les autodidactes, plus fréquents de ce côté-ci de l’Europe. Comment perçoivent-ils cette opposition ?

Avec :

Wojciech BirekChercheur, créateur et traducteur de BD polonais, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, dont sa thèse "Poétique de la bande dessinée. La question de la potentialité des matières"
Przemysław TruścińskiAuteur polonais de bande-dessinées, illustrateur et peintre, il s‘est fait reconnaître en tant qu’artiste mais aussi en tant un activiste culturel, qui s’est engagé dans la vulgarisation de la BD.
Piotr MachłajewskiCurateur d‘exposition, ayant réalisé de nombreux accrochages d’artistes polonais (et les catalogues associés), en Pologne mais également en Europe.
Harry MorganChercheur spécialiste de la bande dessinée, auteur de plusieurs ouvrages dont un fameux Principes des littératures dessinées